À propos de l'ICRAS

Les coûts et conséquences de l’abus de substances sont considérables – ils affectent les utilisateurs, leurs familles et la société dans son ensemble.

Au cours des dernières décennies, il est devenu évident que les plans de prévention et d’intervention les plus efficaces auprès des personnes aux prises avec l’abus de substances sont ceux qui sont basés sur des données cliniques solides. En fait, de nombreuses approches fondées sur des résultats réels avec les patients ont fonctionné admirablement jusqu’à présent. Malheureusemwent, seulement un nombre limité de personnes aux prises avec l’abus de substances ont pu en bénéficier en raison de l’absence de stratégies généralisées de mise en œuvre.

Jusqu’à présent, au Canada, la recherche en toxicomanie a été principalement réalisée de manière locale par des groupes de recherche géographiquement isolés, ce qui limite la communication entre les parties prenantes (à savoir, les équipes de recherche clinique, les patients, les cliniciens et les décideurs) et prévient la transformation des ces données probantes en de meilleurs programmes de prévention et de traitement.

Voilà pourquoi, en 2013-2014, les Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC), s’appuyant sur une initiative de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT), ont financés 4 demandes de subvention provenant de la communauté scientifique Canadienne afin de créer le premier réseau pancanadien de recherche interventionnelle en médecine des toxicomanies, nommé l’Initiative Canadienne de Recherche en Abus de Substances (ICRAS).

Modelé en partie d’après le Clinical Trial Network du National Institute on Drug Abuse (NIDA), l’ICRAS constitue un réseau unique en recherche interventionnelle dans le domaine de la toxicomanie au Canada. Les membres de l’ICRAS travaillent ensemble pour générer la base de savoir nécessaire à l’amélioration des paradigmes actuels de traitement en médecine des toxicomanies.

À propos du Pôle QM

Les membres du Pôle QM de l’ICRAS bénéficient de l’expertise multidisciplinaire d’équipes diversifiées composées de chercheurs, de fournisseurs de services et de leurs usagers, ayant rejoint le pôle pour se pencher sur la problématique d’abus de substances sous plusieurs angles.

L’objectif primordial de l’ICRAS est de servir d’infrastructure pour augmenter la capacité de recherche canadienne au niveau de la conception et réalisation d’études observationnelles et d’essais cliniques randomisés multicentriques sur les pharmacothérapies, interventions psychosociales et nouveaux modèles en soins de santé pour les personnes aux prises avec l’abus de substances.

Cette vision des membres du pôle a le potentiel d’accélérer la traduction de la base de connaissances en pratiques cliniques tangibles pour améliorer la santé et le bien-être des personnes aux prises avec l’abus de substances.

Les objectifs spécifiques partagés par les membres du Pôle QM sont les suivants:

  1. Identifier les priorités de recherche en fonction des besoins réels et actuels des cliniciens et des patients, au niveau local et national,
  2. mettre en oeuvre des activités qui permettront d’accroître la capacité de recherche interventionnelle locale dans la région de Québec et des Maritimes,
  3. faciliter l’application des connaissances dans l’amélioration des pratiques,
  4. établir et renforcer la collaboration au niveau national et international à travers des études multicentriques pancanadiennes et internationales en toxicomanie.